UFC-Que Choisir Béziers

Auto-Moto, comparateur auto

Kia Ceed SW et XCeed Hybrides rechargeables – Premières impressions

La gamme Kia Ceed s’enrichit de versions hybrides rechargeables réservées aux carrosseries break (SW) et SUV (XCeed). Le résultat est d’autant plus concluant que les tarifs, identiques aux deux versions, sont intéressants.

 

visuel ouverture kia ceed SW kia xceed
Les Kia Ceed SW et XCeed version hybride rechargeable.

L’histoire des voitures hybrides, c’est un peu celle de la poule et de l’œuf. Depuis que les constructeurs en proposent, les automobilistes en achètent. Et depuis que la demande est forte, les constructeurs accélèrent la construction de modèles hybrides. Pour preuve, fin juillet, les ventes de motorisations électrifiées (hybrides et électriques) représentaient déjà 150 000 unités, soit l’équivalent des ventes de 2019. Parmi elles, on trouve 18 % d’hybrides rechargeables, une famille qui, au vu de l’accroissement de l’offre, devrait progresser très rapidement.

Kia illustre parfaitement cette tendance depuis 2016 et son premier hybride, le Kia Niro, et devrait en proposer 10 d’ici mi-2021. Les derniers modèles en date sont les Ceed SW (break) et XCeed (SUV), deux variantes qui utilisent la même mécanique et qui sont proposées aux mêmes tarifs. Dommage que la berline, conçue sur une plateforme différente, ne puisse pas recevoir cette motorisation.

Qualité de vie à bord

Photo 1 habitacle xceed hybride
L’habitacle du XCeed hybride est quasiment identique à celui de la version classique.

À l’extérieur, seuls quelques légers indices permettent d’identifier ces nouvelles versions hybrides de la Ceed : une calandre spécifique et la trappe de la prise de recharge. À l’intérieur, c’est encore plus discret et seuls les connaisseurs auront remarqué un appendice au-dessus de la planche de bord. Son utilité ? Il s’agit en fait d’un indicateur de charge. Par exemple, une seule LED allumée signale une charge comprise entre 0 et 30 %. Si elles le sont toutes, la charge est complète. Visible depuis l’extérieur, cela informe le conducteur du niveau de charge avant de monter à bord.

Photo 2 indicateur charge kia
L’indicateur de charge situé sur la planche de bord est visible depuis l’extérieur du véhicule.

Il faudra ensuite allumer le contact pour remarquer le combiné d’instruments digital spécifique aux versions hybrides. Les dernières différences se situent au niveau du système d’info-divertissement. Les modèles hybrides rechargeables intègrent en effet les services connectés (dont l’abonnement est offert pendant 7 ans). Ces derniers permettent de localiser les stations de charge à proximité ou sur son trajet. Bien sûr, l’écran central et le combiné d’instruments peuvent afficher les informations propres à ces motorisations : le flux d’énergie indiquant quel moteur est en action, le niveau de charge de la batterie… Enfin, il est possible, depuis l’écran central, de programmer les horaires de charge des batteries afin de profiter des tarifs heures creuses.

Photo 3 console centrale kia ceed
La console centrale sert aussi à afficher les informations sur le flux d’énergie utilisé.

Les autres changements sont un peu moins visibles à l’œil nu et concernent les volumes de coffre. En raison de l’implantation des batteries sous le plancher au niveau des places arrière, le coffre perd en volume de chargement. Sur la Ceed SW, il passe de 625 à 437 litres (1 694 à 1 506 litres banquette rabattue) et sur la XCeed de 426 litres (plancher en position basse) à 291 litres (le plancher devient fixe) et de 1 378 à 1 243 litres banquette rabattue. Le break reste toutefois l’un des plus logeables du marché. L’autre effet est la réduction de la taille du réservoir de carburant qui perd 13 litres pour tomber à seulement 37 litres.

Les modifications nécessaires à l’implantation des batteries ne se font pas ressentir et les passagers arrière sont assez bien lotis. Sur le break, nous avons toutefois noté un accès moyen aux places arrière en raison d’une ouverture limite des portes.

Coffre break Kia Ceed
Le coffre du break reste très volumineux mais l’accès aux places arrière est un peu étroit.

Au volant

Les versions hybrides de la Ceed utilisent la même mécanique que le Niro, à savoir un moteur essence à injection directe 1,6 litres développant 105 ch associé à un moteur électrique de 44,5 ch. Le tout offrant une puissance combinée de 141 ch à 5 700 tr/min. On retrouve également les mêmes travers avec notamment un bruit assez désagréable lorsqu’on grimpe dans les tours, pour effectuer un dépassement par exemple. Heureusement, cette phase reste marginale au quotidien et, la plupart du temps, le moteur thermique reste très discret. Le duo est couplé à une boîte de vitesses à double embrayage relativement agréable même si nous avons senti quelques rares à-coups lors des passages des rapports, particulièrement lorsque la voiture évolue en mode électrique.

La motorisation hybride est agréable à l'usage.
La motorisation hybride est agréable à l’usage.

Lors de notre prise en main, nous avons réalisé 52,3 km en mode 100 % électrique avec une version SW, un peu moins gourmande que la XCeed dont l’aérodynamisme est un peu moins avantageux. Et, à l’arrivée, il nous restait 17 % de niveau de charge. En effet, le système empêche de rouler en mode électrique et conserve toujours un minimum de charge afin de pouvoir assurer les démarrages de la voiture en mode électrique. On regrette que la voiture ne dispose pas de mode B (break) qui permet habituellement de disposer d’une récupération de l’énergie au freinage importante. Cela aurait certainement permis d’augmenter encore l’autonomie en mode électrique en profitant de phases de recharge plus importantes. Pour la seconde partie de notre conduite, nous avons parcouru plus de 110 km, sans faire attention à notre style de conduite, avec une consommation moyenne de 3,8 l aux 100 km. La consommation de la XCeed hybride rechargeable devrait également se situer dans les mêmes valeurs, ce qui est très raisonnable pour la catégorie de voiture. Pour mémoire, lors de notre prise en main de la XCeed, nous n’avions pas pu descendre en dessous de 9 litres de consommation. Le gain s’avère donc très intéressant.

Côté temps de recharge, les Ceed hybrides sont plutôt bien placées par rapport à la concurrence et demandent 4 h 25 pour une charge complète sur une prise domestique, là où un Renault Captur E-Tech Hybrid demande 4 h 52.

Sur la route, ces versions hybrides, qui disposent d’une plateforme spécifique, se montrent agiles et agréables à conduire. Le seul véritable grief serait des suspensions trop fermes et un peu mises à mal lorsque la route se dégrade. Les passagers seront alors légèrement malmenés.

Les Kia Ceed Hybrides rechargeables en résumé

C’est désormais une évidence, Kia n’est plus une marque low cost. Les nouvelles Ceed hybrides rechargeables embarquent une technologie aboutie et performante. La qualité de fabrication est également au rendez-vous et le niveau d’équipement fait partie des meilleurs du segment. C’est même là que le constructeur fait la différence. Avant d’acheter, il est primordial, encore plus qu’à l’accoutumée, de ne pas se focaliser sur le prix affiché (pas toujours à l’avantage des Kia) mais de bien comparer les systèmes embarqués. Par exemple, affichée à partir de 36 490 €, la XCeed hybride est plus chère qu’un Renault Captur E-Tech Plug-in Hybrid (dès 33 700 €). Mais son niveau d’équipement et ses multiples offres « 7 ans » (garanties, connectivité…) lui permettent, au final, de prendre l’ascendant en termes de coût à l’achat.

Les +

  • Autonomie en mode électrique
  • Consommation
  • Qualité de fabrication
  • Prix

Les –

  • À-coups, rares, de la boîte de vitesses
  • Pas de mode B
  • Suspensions sur mauvaise route

 

visuel cloture kia ceed hybride

Yves Martin